14 juillet

Le est le 195e jour de l'année du calendrier grégorien, le 196e en cas d'année bissextile. Il reste 170 jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le 26e jour du mois de messidor, dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la sauge.

XIIIe siècle

XVe siècle

XVIe siècle

  • 1538 : un dimanche, nouvelle rencontre avec accolade, des souverains François Ier et Charles Quint, sur l'une des 53 galères de ce dernier, ancrées au large d'Aigues-Mortes, puis à Cerre le lendemain[1]...
  • 1570 : instauration de la forme tridentine du rite romain dans la liturgie catholique.

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

  • 1978 : fondation de la chaîne de télévision américaine consacrée au sport, ESP-TV, qui deviendra ESPN.

Xe siècle

XVe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XIIIe siècle

XVe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

  • Journée internationale des personnes non-binaires (depuis 2012). Le a été revendiqué Journée internationale de la non-binarité, par Katje[5], face à l'absence d'une telle célébration alors que les hommes et les femmes ont chacun la leur.
  • Drapeau de la France France : fête nationale, instituée officiellement en souvenir de deux évènements supra, la prise de la Bastille de 1789, puis la fête de la Fédération de 1790 (qui elle-même commémorait la prise de la Bastille, en tentant de la transcender plus pacifiquement, vers une tentative de (ré)conciliation des antagonismes du royaume). Si les deux dates ont longtemps fait débat (la prise de la Bastille était jugée trop violente par les uns, et la fête de la Fédération trop royaliste pour les autres), l'article de loi voté sous la IIIè République laisse libre appréciation à chacun : « La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle[6] ». À cette occasion ont lieu le traditionnel défilé militaire du 14 Juillet, à Paris, des remises de décorations et levée de drapeau, ailleurs (cf. article fête nationale française)... des bals populaires et feux d'artifice, en soirées des 13 et 14 (cf. le film Quatorze Juillet de René Clair)...
  • Drapeau de la Belgique Belgique : à LuikVlag.svg Liège, la fête nationale française est célébrée (autour de 35 000 participants chaque année). En 1937, la ville de Liège décide de célébrer, tous les , la fête nationale française, afin de protester contre la politique de neutralité de la Belgique vis-à-vis du Troisième Reich, et contre la dénonciation de l'accord militaire franco-belge par le gouvernement[7] (cf. rattachisme).
  • Drapeau de Jersey Jersey, Drapeau de Guernesey Guernesey, Drapeau de Sercq Sercq, Drapeau d'Aurigny Aurigny (îles anglo-normandes) : elles peuvent fêter aussi ce 14 juillet parisien[8], à deux jours seulement, qui plus est, de la saint-Hélier éponyme de la capitale jerseyaise.
  • Drapeau de l'Irak Irak : jour de la République (en).
  • Drapeau du Japon Japon : Nachi no hi matsuri (Kumano Nachi-taisha).
  • Drapeau de la Suède Suède : fête d'anniversaire supra de la princesse Victoria (en), et jour du drapeau.

Saints des Églises chrétiennes

Prénoms du jour

Bonne fête aux :

  • Camille, au prénom épicène ; et ses variantes féminines les plus courantes (Camilia, Camilla, Camila, Camillette, Camillia, Kamila et Milla), et masculines (Camillo, Camilio, Camilo, Kamil). Cf. la paronymie relative avec les Carmen de Notre-Dame du Mont-Carmel, fêtées deux jours après le 16.

Et aussi aux :

Dictons

"Camille, ça rime vraiment avec gentille" (?! sauf pour les "Camille" garçons ...)[réf. nécessaire]

Astrologie

Les noms de plusieurs voies, places, sites ou édifices de pays ou de régions francophones contiennent cette date sous diverses graphies, en référence à des évènements survenus à cette même date, et figurent dans la page 14 juillet (homonymie) Ce lien renvoie vers une page d'homonymie.

Other Languages

Copyright