1840

  • 6 février : par le traité de Waitangi, les chefs maoris de Nouvelle-Zélande donnent toute souveraineté au Royaume-Uni. La Nouvelle-Zélande devient une colonie britannique, à égalité de droit avec les Maoris[2]. Le but de ce traité est de protéger les Maoris des colons peu scrupuleux mais, en raison de différences d’interprétation entre les versions anglaise et māori, et de l’inaptitude du gouvernement à régir correctement les ventes de terres, de nombreuses tribus māori (iwi) sont dépossédées de leurs terres ancestrales.


Afrique


Amérique

4 juillet : RMS Britannia.
  • 22 juillet : les libéraux demandent au jeune empereur du Brésil s’il accepterait d’accéder au trône avant sa majorité fixée par la constitution à 18 ans (1843). Il accepte, et se présente le lendemain à l’Assemblée où il est acclamé par la foule[16]. Né au Brésil, dom Pedro II achève la « brésilianisation » du gouvernement.

Asie

  • 7-10 avril : le Parlement britannique adopte une résolution pour protéger « la liberté de commerce » et décide l’envoie d’une expédition amphibie, qui inaugure la « diplomatie de la canonnière »[19]. Début de la première guerre de l'opium en Chine.
  • 21 juin : un corps expéditionnaire britannique (4 000 soldats) se rassemble à Macao dans le sud de la Chine puis bloque Canton[20]. le commissaire impérial Lin Zexu fait renforcer les fortifications de la ville et recrute de nouveaux combattants parmi les pécheurs.
  • 5 juillet, Chine : les Britanniques bombardent Zhoushan, occupent le port et font le blocus du port voisin de Ningbo dans le Zhejiang[20].
  • 30 août : la flotte britannique menace Tianjin. Le gouvernement impérial chinois décide de négocier avec la Grande-Bretagne[20], qui accepte, et de renvoyer Lin Zexu. L’envoyé impérial pour les négociations fait démanteler les défenses côtières, et Canton se trouve à la merci des attaques britanniques[21] (octobre-novembre).
  • Septembre : un parti cambodgien se tourne vers le Siam pour se libérer de la tutelle vietnamienne. Après une guerre indécise, le pays dévasté devient le vassal de ses deux voisins (1844)[22].

Proche-Orient

Septembre : attaque de Sidon. Le Royaume-Uni et la Russie interviennent dans le règlement du conflit qui oppose au Liban chrétiens et druzes à l’autorité égyptienne. La flotte britannique bombarde et prend les ports de Beyrouth, de Sidon et d’ Acre. Ibrahim Pacha ne réagit pas [23]. Méhémet Ali doit se retirer de Syrie après l’intervention européenne. Les Britanniques exilent Chihab Bachir II, à qui succède Bachir III. Les Français sont tenus à l’écart des négociations.

Europe

Timbre d’un penny
  • 7 juin : début du règne de Frédéric-Guillaume IV de Prusse (fin en 1861)[42]. La bourgeoisie libérale rhénane se rallie aux autorités prussiennes tout en posant comme condition la transformation du royaume en un État constitutionnel et parlementaire qui s’inspirerait de la Diète rhénane.
12 juin : convention contre l’esclavage à Londres
15 décembre : retour des Cendres de Napoléon


  • Mesures pour accroître la culture de la pomme de terre en Russie. Résistances paysannes : émeutes des pommes de terre, soulèvement des paysans d’État de la moyenne Volga en 1842[55].
  • Publication en France de la première liste des monuments historiques qui comporte 1 034 bâtiments antiques et médiévaux[56] (Ve au XVIe siècle), à l'exception notoire des alignements mégalithiques de Carnac. Tous les monuments classés sont des édifices publics (qui appartiennent à l'État, au département ou à la commune).
Andromède et les Néréides, toile de Théodore Chassériau.

Other Languages

Copyright