1856

Afrique

Nonkosi et Nongqawuse
  • Avril : prophétie d’une jeune fille xhosa de seize ans, Nongqawuse, qui déclare avoir eu des visions et être chargé d’un message d’émancipation. Des troupes invincibles venus d’au-delà des mers viendraient bientôt aider les Xhosa à chasser les Britanniques. Les voix ordonnent également de ne plus cultiver la terre, de détruire les récoltes, de tuer et manger le bétail[5]. Sa prophétie exprime les rumeurs suscitées par la guerre de Crimée en 1854 qui fait penser aux Xhosa que les Russes vont les aider à combattre les Britanniques. Les Xhosa abattent de 150 000 à 400 000 têtes de bétail. La famine consécutive provoque la mort de 20 000 à 30 000 personnes ; 30 000 autres sont réduites à la mendicité. Sur une population de 100 000 à 150 000, il ne reste que 30 000 survivants sur les terres xhosa. Les colons blancs occupent les terres libérées et emploient les éleveurs xhosa, ruinés et résignés.
  • 9 août : victoire de Alpha Oumar, général d’Oumar Tall, à la bataille de Kassakeri sur l’armée du Macina[7].
  • 19 août : Oumar Tall s’empare de Diangounté où s’est réfugié Karounga Diawara, roi du Diarra ; ce dernier s’enfuit à nouveau et les troupes d’Oumar Tall refluent vers l’ouest[9].
  • 25 août : arrivée du missionnaire britannique William Ellis à Tananarive. Expulsés de Madagascar en 1828 par la reine Ranavalona Ire, les Britanniques commencent à s'y réinstaller. La rivalité avec les Français se développe, et les Britanniques réussissent, après les avoir fait accuser de complot contre la reine, à faire expulser leurs rivaux pour une brève période ()[10].
  • Octobre : mort de Suuna II (en)[11]. Son fils Muteesa Ier est choisi par le katikiro (Ministre principal) au détriment de son frère Kiyimba comme roi (kabaka) du Bouganda (fin en 1884). Contesté dès son élection, il met six ans à éliminer les mécontents. Sous le règne de Muteesa Ier les premiers missionnaires protestants s’installent au Bouganda (1877).
  • 27 novembre : départ du Caire du khédive d’Égypte Mohamed Saïd Pacha pour une visite au Soudan en compagnie de Ferdinand de Lesseps[12] (fin en ). Il pense à évacuer la province reçue en viager puis décide de la conserver et s’efforce d’en confier la gestion à des administrateurs compétents. Il ordonne notamment une réforme de l’administration et de la fiscalité[13].
  • Le négus d’Éthiopie Théodoros II propose une réforme de l’Église comportant une réduction du nombre de clerc et la sécularisation d’une partie de ses biens. Devant la résistance des prêtres, il décide unilatéralement de confisquer les terres de l’Église en 1860. Les événements et sa mort l’empêchent de mettre sa réforme en application[15].
  • Début des invasions Zerma dans le Gurunsi (1856-1900)[16].
  • Septembre : le gouvernement français persuade le célèbre magicien Jean-Eugène Robert-Houdin de sortir de sa retraite afin de l’aider à mettre un terme aux révoltes tribales dirigées contre le gouvernement colonial de la France en Algérie[19]. La France veut un magicien, car lesdites révoltes étaient menées par des magiciens (marabouts).
  • 28 octobre : une soixantaine de chefs de tribu algériens se sont rassemblés au théâtre Bab Azoun d’Alger pour assister au spectacle de Robert-Houdin. Terrorisés par son art, les chefs de tribu fuient le théâtre[19].
  • 31 octobre : une trentaine de chefs tribaux algériens les plus puissants offrent à Robert-Houdin un manuscrit enluminé louant son art et promettant leur indéfectible allégeance à la France[19].
  • Mohamed Saïd Pacha institue en Égypte un système de conscription obligatoire et d’un service militaire d’une durée limitée[21].

Amérique

Campagne électorale aux États-Unis : Frémont, candidat républicain, face à ses électeurs
  • 2 juin : bataille de Black Jack entre pro-esclavagistes et abolitionnistes au Kansas[25].
  • 25 juin : loi Lerdo promulguée par les libéraux au pouvoir au Mexique. La propriété collective est supprimée, l’Église doit vendre ses biens fonciers, les Indiens se voient interdire la propriété communale. Elle favorise la constitution de grand domaines fonciers au détriment des petits paysans[26].
  • 25 août : Daniel Woodson (en), gouverneur intérimaire du Kansas, pro-esclavagiste, décrète l’état de guerre au moment[27] où les opposants à l’entrée du Kansas dans l’Union comme État esclavagiste déclenchent la guérilla.
  • 30 août : bataille de Osawatomie entre pro-esclavagistes et abolitionnistes au Kansas[24].

Asie et Pacifique

  • 8 juin, Australie : 194 habitants de Pitcairn, descendants des mutinés du Bounty accostent à Norfolk[37]. La déportation de forçats vers Norfolk est suspendue : l’élevage attire des colons libres en si grand nombre que les colonies australiennes réclament l’arrêt des déportations.
  • 25 juillet : General service Enlistment Act, mesure mettant fin au privilège des sepoys (cipayes) de l’armée du Bengale qui les dispensait du service outre-mer, leur permettant d’éviter de violer un interdit religieux[38]. Cette même année, le fusil Lee-Enfield est introduit dans les régiments de l’EIC. L’emballage des cartouches doit être déchiré avec les dents, ce qui provoque un contact avec la graisse de vache (sacrilège pour les Hindous) ou de porc[39].
8 octobre : l’incident de l’ Arrow déclenche la seconde guerre de l'opium.
  • 2 septembre, Chine : Wei Changhui et Qin Rigang assassinent Yang Xiuqing et ses partisans. Début du massacre de Tianjing[41]. De sanglantes purges affaiblissent le Royaume céleste. Dans le Jiangxi, les Taiping font régner un ordre égalitariste, interdisent l’esclavage, le jeu et l’opium, et déclenchent une chasse aux étrangers et aux Mandchous. Ils s’aliènent le soutien de l’élite intellectuelle en rejetant le confucianisme. Les chefs Taiping s’entredéchirent.
  • 16 septembre : la corvette à vapeur Catinat se présente devant Tourane pour remettre une dépêche du consul Charles de Montigny à l’empereur d’Annam, afin de l’inviter à négocier un traité d’amitié, de commerce, de navigation et de religion avec la France. Tự Đức refuse de lire les lettres et de ravitailler le navire. Le commandant fait canonner le fort de Tourane en représailles[42].
  • 8 octobre : la marine chinoise arraisonne l’Arrow, un bâtiment chargé d’opium, bien qu’il battait pavillon britannique, dans la rivière de Canton. Douze membres de l’équipage sont accusés de piraterie. Par provocation, les Britanniques revendiquent le navire et accusent la Chine d’abus de pouvoir. Le 23 octobre, sur ordre du gouverneur de Hong Kong John Bowring, l’amiral Seymour prend les forts du fleuve et bombarde de Canton[43]. L’affaire s’envenime. Londres obtient le soutien de la France, de la Russie et des États-Unis. Après la prise de Canton en 1857, le Royaume-Uni et la France exercent une pression militaire sur le nord de la Chine. Début de la seconde guerre de l'opium (fin en 1860).
  • 19 octobre : le sultan de Mascate Saïd ben Sultan al-Busaïd meurt en mer au retour d’un séjour de deux ans à Mascate[44]. La guerre de succession qui oppose ses fils affaiblit son empire. Thuwaïni ibn Saïd monte sur le trône de Mascate, mais ses deux frères, Bargach et Madjid se disputent pendant trois ans le trône de Zanzibar[45].
9 décembre : les troupes indo-britanniques attaquent Bushehr en Perse.
  • 14 décembre : le vice-roi de Canton fait incendier les factoreries de la ville et les Européens doivent se retirer à Macao ou à Hong Kong[43].

Europe

  • 30 mars : traité de Paris entre la Russie et l’Empire ottoman imposé par les puissances occidentales[50].
    • Il marque la fin de la guerre de Crimée, brise l'isolement de la France, place l'Empire ottoman sous la garantie des puissances européennes, et neutralise la mer Noire et les Détroits.
    • Interdiction aux Russes de conserver une flotte en mer Noire et des bases sur ses côtes.
    • La Moldavie et la Valachie sont replacées sous la suzeraineté ottomane (les Autrichiens les évacuent dans l’année).
    • Le Sud de la Bessarabie est cédé à la Moldavie par les Russes.
    • La navigation sur le Danube est internationalisée et contrôlée par une « Commission européenne du Danube » siégeant à Galatz.
    • Charles XV de Suède obtient la démilitarisation des îles Åland par la Russie.
14 juillet : en Espagne, le pouvoir passe à une coalition libérale entre modérés et progressistes conduite par Leopoldo O'Donnell (1856- 1863). Véritable trêve politique, elle permet un rétablissement économique et l’amorce d’une politique étrangère ambitieuse.
  • 27 mai ( du calendrier julien) : amnistie de plusieurs milliers de Polonais déportés en Sibérie[54].
7 septembre : couronnement d’ Alexandre II de Russie.
  • Monastère d'Alost, monastère fondé à Alost, en Belgique, par des moniales Colettines.

Other Languages

Copyright