1916

1916 est une année bissextile commençant un samedi.

Afrique

  • 4 mars : les Français et les Britanniques se partagent la Colonie allemande du Kamerun[4].
Les opérations en Afrique de l'Est. À partir du mois de mars, les Alliés mènent une offensive contre l’ Afrique orientale allemande par le nord-est (Britanniques et Sud-Africains), l’ouest (Belges) et le sud-ouest (Britanniques). Les Allemands se réfugient dans le sud, puis au Mozambique à partir de l’automne 1917, pour y mener la guérilla. Le général von Lettow-Vorbeck résiste jusqu’à la fin de la guerre avec des forces réduites, il a réussi à mobiliser contre lui 150 000 soldats alliés.
  • 18 avril : sous la direction du général Tombeur, des colonels Olsen, Molitor et Thomas, les troupes du Congo belge répliquent pour la première fois aux agressions des troupes coloniales allemandes[8]. Les troupes belgo-congolaises utilisent des hydravions sur le lac Tanganyika.
  • 2 avril - 30 juin : répression de la révolte des Bobo contre l’administration française au Mali[9]. À la suite des révoltes, la conscription est suspendue en AOF.
Zaoditou, impératrice d' Éthiopie


  • Njoya, roi du Bamum (ouest du Cameroun) entreprend la rédaction de Nuot Kuote (« poursuis pour atteindre »), un ouvrage qui expose les fondements d’une religion nationale inspirée par l’islam, le christianisme et les croyances traditionnelles[18].
  • « Conjuration » du Cuanza Norte, soulèvement anti-Portugais en Angola rassemblant des intellectuels noirs assimilés et des paysans mbundu, dirigé par le romancier Antonio de Assis Junior (1916-1917)[19]. Il est arrêté le [20].

Amérique

  • 22 février[22] : House-Grey Memorandum. Tentative de médiation de Wilson dans le conflit européen. Woodrow Wilson suggère à la France et au Royaume-Uni de proposer, à la fin de la campagne d’été, la réunion d’une conférence qu’il appuierait d’une menace d’intervention. Refus du Premier ministre britannique[23].
12 octobre : élection de Hipólito Yrigoyen.

Asie

Proche-Orient

16 février : soldats russes montrant les drapeaux pris à Erzurum
Soldats de l'armée arabe pendant la révolte arabe

Europe

  • 19 février : le Royaume-Uni demande au Portugal d’arraisonner et de réquisitionner les navires de commerce allemands présents dans ses ports. Le 23, le gouvernement promulgue un décret de réquisition aussitôt appliqué[54].
Troupes françaises traversant une rivière pendant la bataille de Verdun
29 février : duel de l' Alcantara et du Grief.
24 avril : insurrection de Pâques. Naissance de la République irlandaise, illustration de Walter Paget.
1er juillet : soldats du Royal Irish Rifles le premier jour de la bataille de la Somme
28 août : opérations près de Contalmaison pendant la bataille de la Somme
L'armée française à Athènes, après les vêpres grecques.
Le front de l’ouest durant l’hiver
  • 4 juillet : troubles à Khodjent en pays ouzbek contre la mobilisation pour le travail obligatoire sur le front russe[35]. Les Ouzbeks, les KirghizesPichkek, le 6 août), les Kazakhs et d’autres peuples d’Asie centrale contrôlés par la Russie se révoltent contre les autorités tsaristes. La révolte est provoquée par la question agraire et la réquisition des musulmans pour le service militaire. Les Kazakhs attaquent et tuent plusieurs milliers de colons slaves, et le 21 décembre l’état de guerre est déclaré au Kazakhstan[92]. La rébellion est durement réprimée. Des Kirghizes sont contraints de chercher refuge au-delà de la frontière chinoise. 300 000 Kazakhs sont déportés vers l’actuelle province chinoise du Xinjiang.
Le pont de Khabarovsk pendant sa construction, vers 1913-1916.

Other Languages

Copyright