1928

1928 est une année bissextile commençant un dimanche.

Afrique

  • Février :
    • lancement à Paris de la Dépêche Africaine, revue assimilationniste, organe officiel du Comité de défense des intérêts de la race noire fondé en 1927 (CDIRN)[1].
    • Ouganda : destruction du sanctuaire de Kasenti à Kabale ; l’administration britannique, alarmée par la diffusion du Kasenti, une nouvelle forme du culte nyabingi par le chef de clan Bituura, qui projette une révolte, attaque sa résidence et détruit le sanctuaire[2].
  • 13 mai : départ de Liège d’un raid transafricain sur automobiles FN, composé des lieutenants Hubert Carton de Wiart, Robert Fabry et Jacques Lamarche. Il atteint Le Cap le 25 août après 105 jours[3].
  • Mai : début de la révolte des Awandji dans la région du Haut-Ogooué (Gabon), à la suite des mesures prises par l’administration contre un chef de village, Wongo, qui s’opposait au travail obligatoire. Ils mènent une guérilla dans la forêt jusqu’à la reddition de Wongo le , puis sont décimés par une sanglante répression[4]. Les hommes awandjii se regroupent au sein d’une communauté religieuse et sociale, le mwiri, dont l’entrée est marquée par des rites initiatiques et qui joue un rôle de régulation sociale, politique, économique et surtout écologique. Elle permet la mise sur pied rapide de l’opposition au pouvoir colonial.


Amérique

Augusto Sandino le 3 janvier 1928.

Asie

 : éruption du Mayon aux Philippines
  • 26-28 décembre : à la cession annuelle du Congrès à Calcutta, Gandhi réussit à imposer un compromis aux différentes tendances du Parti du Congrès : l’objectif est de demander le statut de dominion au sein de l’Empire, mais si les Britanniques ne cèdent pas avant la fin de l’année suivante, le Congrès réclamerait alors l’indépendance totale[30].
3 juin : mort de Zhang Zuolin lors de l’ incident de Huanggutun.

Proche-Orient

  • Janvier : raids de l’Ikhwan contre l’Irak et le Koweït. Abdelaziz Ibn Sa’ud comprend qu’il est politiquement nécessaire de mettre fin à ces raids. Il réunit une conférence des chefs tribaux à Riyad le 8 octobre mais ne parvient pas à éviter la rupture avec les leaders de l’Ikhwan[39].
  • Mars : un jeune instituteur du Delta, disciple de Rida, Hasan al-Banna fonde à Ismaïlia la société des Frères musulmans[40], association dont le but est de « promouvoir le bien et d’interdire le mal ». Le mouvement vient d’une contestation populaire de l’occidentalisation de l’Égypte. Il entend réislamiser la société mais aussi lutter contre l’Islam populaire, prenant modèle de la société saoudienne. Son but est la conquête du pouvoir pour y établir un État islamique, reposant sur l’appel. La société se dote d’un programme économique et social : reconnaissance de la propriété individuelle, droit de tous au travail, condamnation des sources malhonnêtes de profit, lutte contre les écarts sociaux, sécurité sociale et assurance sur la vie pour tous. Les Frères musulmans soutiennent le roi contre le Wafd.
  • 24 et 27 avril : premières élections en Syrie[41].
  • 9 juin, Syrie : la première réunion de l’assemblée constituante donne aux nationalistes la présidence et le contrôle du bureau parlementaire. L’assemblée opte pour un régime de république parlementaire et demande l’unité de la Syrie, incluant la République libanaise, la Palestine et la Transjordanie. Le 9 août, le haut-commissaire Henri Ponsot informe l’assemblée que ces projets sont inacceptables pour la France et propose d’enlever 6 articles au projet de Constitution. Les nationalistes refusent et l’assemblée est ajournée sine die en février 1929[42].
  • 19 juillet, Égypte : profitant de l’affaiblissement du Wafd, le roi Fouad Ier dissout la chambre et nomme un gouvernement uniquement libéral qui gouverne par décrets[43].
  • 31 juillet : accord de la ligne rouge entre la Turkish Petroleum Company devenue Iraq Petroleum Company et ses partenaires américains, notamment Standard oil of New Jersey et la Socony[44].

Europe

  • 6 février : Staline rentre à Moscou avec des wagons remplis de céréales confisquées. Le 16 avril, Boukharine lui écrit pour lui reprocher son comportement[47]. Les deux hommes s’affrontent sur les problèmes liés à la collecte des céréales et au rythme de l’industrialisation. C’est le début des attaques staliniennes contre les « déviationnistes de droite » opposés à l’abandon de la NEP (Boukharine, Rykov et Tomski).
  • 27 avril, Portugal : Salazar devient ministre des finances du gouvernement du colonel José Vicente de Freitas[48]. Les militaires ayant montré leur incapacité à gérer le pays, Salazar impose la subordination de tous les ministères à celui des finances, qui impose les limites des dépenses et affecte à sa guise les recettes. Le budget est rééquilibré dès la première année et l’escudo se stabilise[49].
20 juin : attentat au Parlement yougoslave.
  • 20 juin, Yougoslavie : un député monténégrin du Parlement national tire sur l’opposant croate Radic et deux de ses collègues, les blessant mortellement[53]. La commission parlementaire croate se retire du Parlement et organise un régime séparatiste à Zagreb. La guerre civile semble imminente mais personne n’ose prendre la responsabilité de la sécession ouverte.
  • 28 juin, Allemagne : le socialiste Hermann Müller (SPD) devient chancelier et forme un Cabinet de grande coalition[50].
  • 2 juillet : Equal Franchise Act. Les femmes obtiennent le droit de vote à partir de 21 ans au Royaume-Uni (elles votent à l’âge de 30 ans depuis 1918)[54].

Other Languages

Copyright