6 janvier

Le est le 6e jour de l'année du calendrier grégorien. Il reste 359 jours avant la fin de l'année, 360 dans le cas des années bissextiles.

C'était généralement le 17e jour du mois de nivôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la marne.

VIIIe siècle

XIe siècle

XIIIe siècle

XIVe siècle

XVe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle


XIVe siècle

XVe siècle

XVIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XVe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

Internationales et nationales

Religieuses

Adoration des Mages (panneau d'un sarcophage romain du IVe siècle provenant du cimetière romain de Sainte-Agnès)
  • Christian cross.svg Christianisme : Épiphanie proprio sensu (« manifestation de Jésus ») ou Théophanie (« manifestation de Dieu »), fête qui célèbre la visite des Rois mages à l'enfant Jésus (Église latine), le baptême du Christ dans le Jourdain (Églises arménienne et byzantine, voir le 10 janvier chez les Latins), ou la première révélation de la Sainte Trinité (Église byzantine), avec des variantes traditionnelles locales ou cultuelles, telles que :
    • le jour des Rois mages (Gaspard, Melchior et Balthazar), dans la plupart des pays de tradition catholique, qui est l'occasion de partager la galette des rois, à partir du dimanche précédent (voire dimanche 6 ou 4...) avec offre de cadeaux entre proches et aux enfants (en Drapeau de l'Espagne Espagne, pratique plus traditionnelle qu'à Noël, malgré l'adoption précoce par l'Espagne du calendrier grégorien).
    • En Drapeau de l'Italie Italie, visite de la Befana, équivalant au père fouettard, distribuant des morceaux de charbon (en friandises) aux enfants en principe réputés peu sages et méritants.
    • En Drapeau de l'Irlande Irlande, little Christmas (en) (« petit Noël ») ou Nollaig Bheag.
    • Dans l'Église apostolique arménienne, Nativité du Christ et sa Théophanie. C'est la seule Église a conserver intégralement l'ancien usage (antérieur à la fin du IVe siècle) de fêter Noël à cette date, conjointement avec la Théophanie, à part le cas espagnol supra. Cf. 25 décembre, et 6 août pour une autre forme de théophanie, celle de la transfiguration du Christ avec Moïse et Élie sur le mont Thabor, et sous les yeux de ses trois apôtres Pierre, Jacques et Jean, sept mois plus tard quasiment jour pour jour.

Saints des Églises chrétiennes

Prénoms du jour

Bonne fête aux :

  • Balthazar, Baldassare,
  • Gaspard et ses variantes : Gasparde, Gaspardine, Jasper, Kasper, etc.,
  • Melchior, tous trois faisant écho aux "rois mages" rappelés plus haut.

Et aussi aux :

NB : les Melaine voire Mélaine (et Mélanie, Mélany...) se célèbrent désormais[pas clair] les 6 novembre.

Dictons

  • « Pluie aux Rois, blé jusqu'au toit, et dans les tonneaux vin à flots. »[Gabrielle Cosson 1]
  • « À la fête des Rois, le jour croît du pas d'une oie. »[Gabrielle Cosson 2] (avant saint-Antoine du 17 janvier).
  • « Si le soir du jour des Rois, beaucoup d'étoiles tu vois, auras sécheresse en été, et beaucoup d'œufs au poulailler. »[24].
  • « Regarde comment sont menées depuis Noël douze journées, car suivant ces douze jours, les douze mois auront leur cours. »[25]

Astrologie

Other Languages

Copyright