Edvin Adolphson

(Gustav) Edvin Adolphson, né le à Norrköping (hameau de Furingstad, comté d'Östergötland) et mort le à Solna (comté de Stockholm), est un acteur, réalisateur et scénariste suédois.

En 1968
Avec Edit Rolf  (sv), dans
Le Hollandais volant (sv) ( 1925)
Avec Anders Henrikson (à d.), dans Ett brott (sv) ( 1940)

Très actif au théâtre (où il débute en 1912), Edvin Adolphson joue notamment à Stockholm, entre autres au théâtre dramatique royal (Kungliga Dramatiska Teatern en suédois, abrégé Dramaten), où ses trois premières pièces sont représentées en 1932. Suivent par exemple Le deuil sied à Électre d'Eugene O'Neill (1933) et Henry IV de William Shakespeare (1935), toutes deux avec Lars Hanson.

Ses deux dernières pièces au Dramaten en 1949, avec Eva Dahlbeck et Jarl Kulle, sont L'Apollon de Bellac de Jean Giraudoux et Le Tartuffe ou l'Imposteur de Molière (rôle-titre).

Au cinéma, il contribue comme acteur à cent-six films (majoritairement suédois) dès la période du muet, le premier sortant en 1918 ; son ultime film sort en 1964.

Entretemps, mentionnons La Charrette fantôme de Victor Sjöström (1921, avec le réalisateur et Hilda Borgström), la coproduction franco-suédoise Längtan till havet de John W. Brunius et Alexander Korda (version alternative de Marius, 1931, où il tient le rôle-titre, aux côtés d'Inga Tidblad et Carl Barcklind), Chère Famille de Gustaf Molander (1933, avec Gösta Ekman et Dora Söderberg), ou encore Elle n'a dansé qu'un seul été d'Arne Mattsson (1951, avec Ulla Jacobsson et Folke Sundquist) ; dans ce dernier, un petit rôle est tenu par l'actrice Kristina Adolphson (née en 1937), sa fille.

Edvin Adolphson est par ailleurs réalisateur de onze films et scénariste de neuf (cumulant parfois ces deux fonctions avec celle d'acteur).

À la télévision suédoise, entre 1955 et 1969, il apparaît dans deux mini-séries et cinq téléfilms d'origine théâtrale, dont Hamlet (1955, avec Bengt Ekerot dans le rôle-titre et Anita Björk), réalisé par Alf Sjöberg qui le dirige à plusieurs reprises sur les planches (notamment au Dramaten dans Henry IV et Le Tartuffe précités).

Cinéma

(films suédois, sauf mention contraire)

(et autres fonctions le cas échéant)

  • 1929 : La Mélodie du bonheur (Säg det i toner) (coréalisé par Julius Jaenzon) (+ acteur : l'amoureux de Mme Lindhal)
  • 1930 : När rosorna slå ut (+ scénariste)
  • 1931 : Brokiga blad (coréalisé par Valdemar Dalquist) (+ scénariste) (+ acteur : le réalisateur)
  • 1932 : Modärna fruar (+ scénariste) (+ acteur : Tallén)
  • 1933 : Vad veta väl männen? (+ scénariste)
  • 1934 : Atlantäventyret (coréalisé par Lorens Marmstedt) (+ acteur : le commandant en second)
  • 1935 : Munkbrogreven (coréalisé par Sigurd Wallén) (+ acteur : Åke)
  • 1935 : Flickornas Alfred (+ scénariste)
  • 1937 : Klart till drabbning
  • 1946 : Begär (+ scénariste) (+ acteur : Carsten Berg)
  • 1948 : Ingen väg tillbaka (+ scénariste) (+ acteur : Hugo Henriksen)

Télévision (sélection)

  • 1955 : Hamlet d'Alf Sjöberg (téléfilm) : Claudius
  • 1962 : La Danse de mort (Dödsdansen) de Keve Hjelm (téléfilm) : Edgar
  • 1966 : Hemsöborna, 7 épisodes (mini-série) : le révérend
  • 1968 : Le Testament du père (Leleus testamente) de Mimi Pollak (téléfilm)
  • 1968-1969 : Markurells i Wadköping, 4 épisodes (mini-série) : Harald Hilding Markurell

Copyright