John Munday

John Munday [Mundy, Mondy, Monday, Moondaye, Mundies], né le 1555 et mort le à Windsor[1], est un compositeur et organiste anglais.

Fils de William Munday, John obtint en 1586 son baccalauréat en musique de l’université d’Oxford où il fut reçu docteur en musique en 1624. Il succéda à John Merbecke ou Richard Farrant au poste d’organiste de la chapelle Saint-Georges de Windsor où il exerça durant plus de 40 ans[2].

  • Musique vocale
    • 12 chansons et 15 psaumes (de 3 à 5 voix), éd. Londres, 1594
    • Madrigal (5 voix), 1601
    • Blessed art thou that fearest God
    • Give laud unto the Lord (5 voix)
    • O give thanks unto the Lord (5 voix)
    • O God, my strength and fortitude
    • O Lord our Governor
    • Send aid (incomplet)
    • Sing joyfully unto God our strength
    • Aedes nostra sancta (5 voix)
    • De lamentacione Jeremie (5 voix)
    • Dominus illuminatio mea (3 voix)
    • Dum transisset sabbatum (6 voix)
    • In te Domine speravi (5-7 voix)
    • Judica me Deus (6 voix)
    • Kyrie « in die pasche » (4 voix)
  • Musique instrumentale pour clavier dans le Fitzwilliam Virginal Book :
    • Fantasia (FVB 2)
    • Fantasia « Faire Wether » (FVB 3) ; avec ses éclairs et son tonnerre, cette musique « à programme » préfigure la Symphonie Pastorale...
    • Goe from my window (FVB 42)
    • Munday’s Joy (FVB 282)
    • Robin (FVB 15)
    • 5 « In Nomine »

En outre, une petite vingtaine de pièces (toutes vocales sauf une), simplement signées « Munday » sont à attribuer soit à John Munday, soit à son père William Munday.

Copyright