Lisa Nandy

Lisa Nandy
Illustration.
Lisa Nandy en 2020.
Fonctions
Secrétaire d'État des Affaires étrangères du cabinet fantôme
En fonction depuis le
(8 mois)
Gouvernement Cabinet Starmer
Prédécesseur Emily Thornberry
Secrétaire d'État à l'Énergie et au Changement climatique du cabinet fantôme

(9 mois et 14 jours)
Gouvernement Cabinet Corbyn
Prédécesseur Caroline Flint
Successeur Barry Gardiner
Ministre des Organismes de bienfaisance et de la Société civile du cabinet fantôme

(1 an, 11 mois et 4 jours)
Gouvernement Cabinet Miliband
Prédécesseur Gareth Thomas
Successeur Ian Lavery
Députée britannique
En fonction depuis le
(10 ans, 6 mois et 29 jours)
Élection 6 mai 2010
Réélection 7 mai 2015
8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription Wigan
Législature 55e, 56e, 57e et 58e
Prédécesseur Neil Turner
Biographie
Nom de naissance Lisa Eva Nandy
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Manchester (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti travailliste
Diplômée de Université de Newcastle upon Tyne
Birkbeck, université de Londres

Lisa Eva Nandy (née le ) est une femme politique britannique qui est députée de Wigan depuis 2010. Elle a été Secrétaire parlementaire privé de Tessa Jowell de 2010 à 2012 et ministre fantôme des organismes de bienfaisance de 2012 à 2015. Elle a occupé le poste de secrétaire à l'énergie fantôme de 2015 jusqu'à sa démission en 2016.

Elle est candidate à la direction du Parti travailliste en 2020, mais c'est Keir Starmer qui est élu.

Lisa Eva Nandy est née à Manchester le [1],[2] fille de Louise Nandy (née Byers) et de Dipak Nandy, originaire d'Inde [3],[4]. Son grand-père Frank Byers était un député libéral qui a occupé de nombreux postes au sein du Parti libéral, avant d'être créé pair à vie [5]. Elle a grandi à Manchester et à Bury, où sa famille a ensuite déménagé [6].

Elle fait ses études au Parrs Wood High School, une école polyvalente mixte d'East Didsbury à Manchester, suivie du Holy Cross College de Bury [7],[8]. Elle étudie la politique à l'Université de Newcastle, diplômée en 2001, et a obtenu une maîtrise en politique publique à Birkbeck, université de Londres.

Elle a travaillé comme chercheuse et assistante sociale pour le député travailliste Neil Gerrard [9]. Après cela, elle a travaillé dans le secteur associatif en tant que chercheuse au Homelessness Charity Centrepoint de 2003 à 2005, puis en tant que conseillère politique principale à The Children's Society de 2005 jusqu'à son élection en 2010, où elle s'est spécialisée dans les problèmes auxquels sont confrontés les jeunes réfugiés. Elle est également conseillère du commissaire aux enfants pour l'Angleterre et de la commission indépendante pour l'asile [10],[11],[12]. Elle a été conseillère travailliste pour le quartier de Hammersmith Broadway à Hammersmith et Fulham de 2006 à 2010 [8]. En tant que conseillère, elle a été membre du cabinet fantôme pour le logement [6].

Elle a été sélectionnée comme candidate parlementaire travailliste pour la circonscription de Wigan en février 2010 dans une liste exclusivement féminine [13]. Élue au Parlement le , elle est devenue la première femme députée de la circonscription et l'une des premières femmes parlementaires d'origine asiatique [14],[15].

Elle est nommée au comité restreint de l'éducation en et puis Secrétaire parlementaire privé de Tessa Jowell, la ministre fantôme des Jeux olympiques, en [16],[17]. En 2012, elle est nommée ministre fantôme de l'Enfance [9]. En , elle est nommée ministre fantôme des organismes de bienfaisance.

Après la défaite des travaillistes aux Élections générales britanniques de 2015 et la démission subséquente d'Ed Miliband de la tête du parti, les médias indiquent que Nandy se présenterait aux élections à la direction du Parti [18] mais elle a refusé et a soutenu Andy Burnham [19]. En , Owen Jones a déclaré qu'il avait encouragé Nandy à se porter candidat à la direction, mais la récente naissance de son fils l'avait empêché [20],[21]. Elle a également été évoquée comme une possible remplaçante de Jeremy Corbyn en tant que leader avant les élections générales de 2017 [22],[23] et après les élections générales de 2019 aux élections à la direction du Parti travailliste de 2020 [24].

En , elle est nommée Secrétaire d'État à l'Énergie et au Changement climatique du cabinet fantôme [25]. Avec de nombreux collègues, elle a démissionné de son poste en [26]. À la suite de ces démissions, elle a été approchée par des députés travaillistes modérés, qui voulaient qu'elle se présente contre Jeremy Corbyn lors d'une élection à la direction. Elle a refusé de se présenter et a coprésidé l'équipe de campagne d'Owen Smith [27].

Après la réélection de Corbyn, Nandy a annoncé qu'elle n'avait pas l'intention de retourner au premier plan sans la réintroduction des élections du Cabinet fantôme, qui avaient été abolies par Ed Miliband en 2011 (la dernière élection ayant eu lieu en 2010). Elle a également évoqué les représailles qu'elle avait subis pour ne pas avoir soutenu Corbyn, qu'elle a décrits comme la laissant "réellement effrayée". Elle a comparé son traitement à celui qu'elle avait reçu de l' extrême droite lors de sa première campagne pour devenir député de Wigan en 2010 [28].

En 2018, elle a créé le Centre for Towns, un groupe de réflexion axé sur les villes [29].

En , elle annonce son intention de se présenter pour succéder à Jeremy Corbyn à la tête du Parti travailliste aux élections à la direction de 2020, affirmant qu'elle voulait « ramener le Labour » dans ses bastions traditionnels [30],[31]. Elle est considérée comme plus à droite que ses adversaires Keir Starmer et Rebecca Long Bailey[32]. C'est finalement Keir Starmer qui est élu[33].

Le partenaire de Nandy, Andy Collis, est consultant en relations publiques. Elle a un fils, né à l'infirmerie de Wigan en .

Copyright