Ray Manzarek

Raymond Daniel Manczarek Jr., dit Ray Manzarek, né le à Chicago aux États-Unis et mort le à Rosenheim en Allemagne, est un musicien américain, cofondateur et claviériste du groupe The Doors.

Raymond Daniel Manczarek, d'origine polonaise, naît le à Chicago. Il est élevé dans le South Side[1] et prend des cours de piano durant son enfance[1]. Il étudie le cinéma à l'université de Californie à Los Angeles (UCLA) et fait la connaissance d'un autre étudiant, Jim Morrison, sur la plage de Venice en 1965[1]. Après avoir écouté les textes de Morrison, Manzarek lui propose de fonder un groupe de rock afin de les mettre en musique[1]. Il joue déjà dans un groupe de surf music, Rick and the Ravens, formé avec ses deux frères Rick et Jim[1]. Manzarek rencontre le batteur John Densmore et le guitariste Robby Krieger lors d'une conférence sur la Méditation transcendantale[1]. Densmore dit : « Il n'y aurait pas eu The Doors sans Maharishi. »[2]. Ils fondent ensemble avec Morrison le groupe The Doors, leur nom fait référence à l'ouvrage Les Portes de la perception (The Doors of Perception) de l'écrivain Aldous Huxley, dont le titre est inspiré d'une citation du poète mystique William Blake[1],[3].

Ray Manzarek sur scène en 1968.

Le groupe enregistre six albums studio entre 1967 et 1971. Chacun d'eux atteint le top 10 du Billboard 200, le classement des meilleures ventes d'albums aux États-Unis. En 1968, l'album Waiting for the Sun se classe numéro 1 durant quatre semaines[3]. Durant leur carrière, ils vendent plusieurs dizaines de millions d'albums[1] et 15 de leurs singles figurent au Billboard Hot 100[3]. Les claviers de Ray Manzarek font partie des éléments caractéristiques de leur musique. Il utilise un orgue Vox Continental (en) et un piano électrique Fender Rhodes[4]. Il introduit des éléments de jazz, de rhythm and blues ou encore de ragtime dans la musique du groupe. Les Doors se produisent en concert sans bassiste et Manzarek joue les lignes de basse de la main gauche sur son clavier[1],[3].

The Doors en 1968 : Jim Morrison, John Densmore, Robby Krieger et Ray Manzarek.

Les Doors se séparent en 1973, deux ans après la mort de Jim Morrison à Paris. Ray Manzarek commence à enregistrer des albums en solo. Durant les années 1980, il produit le groupe punk de Los Angeles X[3].

En 1998, l'éditeur G. P. Putnam's Sons publie son autobiographie intitulée Light My Fire: My Life With the Doors. En 2002, Manzarek et le guitariste Robby Krieger, se produisent avec différents musiciens, dont le chanteur Ian Astbury (en), sous le nom de The Doors of the 21st Century. John Densmore, l'ancien batteur du groupe californien, tente de les empêcher d'utiliser le nom « Doors » et après une longue bataille juridique la formation se rebaptise Riders on the Storm, en référence au titre des Doors, puis Manzarek–Krieger[1].

En 2013, Ray Manzarek est hospitalisé à Rosenheim en Bavière[5]. Il y meurt le , à 74 ans, des suites d'un cholangiocarcinome[1],[5].

Ray Manzarek à Milan en 2012.
Avec les Doors
En solo

Réalisateur

Compositeur

Copyright