René Prêtre

René Prêtre, né en 1957 à Boncourt, est un cardio-chirurgien pédiatrique suisse.

Après avoir suivi ses études de médecine à l'Université de Genève, il part exercer à New York, puis en Angleterre, en Allemagne et en France avant de revenir en Suisse pour travailler dans le Kinderspital de Zurich où il se spécialise dans la chirurgie cardiaque pour les enfants , la transplantation, les malformations cardiaques et la reconstruction de certaines valves[1]. En 1999, il dénonce l'utilisation, pourtant généralisée, du laser dans les opérations cardiaques dans un article paru dans la revue The Lancet[2],[3].

Le , il est élu « Suisse de l'année 2009 » lors de la cérémonie télévisée « SwissAward »[4].

Depuis , il est professeur à l'Université de Lausanne et chef du Service de chirurgie cardio-vasculaire du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)[5],[6].

En 2020, il est accusé par le journal Schweiz am Wochenende de fraude scientifique dans une étude publiée en 1998 ; il dément ces accusations[7].

Other Languages

Copyright