Vosges (département)

Vosges
Blason de Vosges Drapeau de Vosges
Vosges (département)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Création du département (231 ans)
Chef-lieu
(Préfecture)
Épinal
Sous-préfectures Neufchâteau
Saint-Dié-des-Vosges
Président du
conseil départemental
François Vannson (LR)
Préfet Yves Seguy[1]
Code Insee 88
Code ISO 3166-2 FR-88
Code Eurostat NUTS-3 FR414
Démographie
Gentilé Vosgiens/Vosgiennes
Population 364 499 hab. (2019)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Superficie 5 874 km2
Subdivisions
Arrondissements 3
Circonscriptions législatives 4
Cantons 17
Intercommunalités 11
Communes 507
Liens
Site web vosges.fr

Les Vosges (/voʒ/[Note 1],[2] Écouter) est un département français de la région Grand Est, situé dans la région historique et culturelle de Lorraine. Elles tirent leur nom du massif des Vosges, qui occupe une grande partie de son territoire. Son chef-lieu est Épinal. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 88.

Les Vosges et les provinces et territoires qui occupaient son territoire en 1756 :

Occupant le sud de la province de Lorraine et quelques communes de Champagne et de Franche-Comté, le département des Vosges est l'un des 83 départements créés à la Révolution française le , en application de la loi du .

Le , la principauté de Salm-Salm, enclave lorraine de l'Empire, gérée par la municipalité de Senones, demande un rattachement à la France. Le départ prudent de sa famille princière en été 1791 et surtout le blocus français des vivres de 1792 a discrédité le pouvoir princier et retourné l'opinion en terre de Salm. Ce rattachement est ratifié par la Convention nationale le . En 1795, à la suite d'une réfection du canton de La Broque, créée à partir des terres de Salm en vallée de la Bruche, des communes alsaciennes environnant Schirmeck et des communes des anciennes terres du Ban de la Roche initialement incluses dans le Bas-Rhin, sont rattachées au département des Vosges.

Carte de 1852.

En 1871, à la suite du traité de Francfort du , une convention additionnelle signée à Berlin et à Paris les 21 et , annexe à l'Empire allemand dix-huit communes des Vosges soit le canton de Schirmeck et la moitié du canton de Saales, comprenant 21 000 habitants et une superficie de 19 415 ha. Raon-sur-Plaine réduit à 860 ha, puisque la commune est amputée de son territoire stratégique sur le Donon, est rendu ultérieurement à la France le puis incorporé sur demande des habitants au canton de Raon-l'Étape. Les communes du canton de Saales restées françaises forment en 1872, avec Beulay, le canton de Provenchères-sur-Fave.

Les territoires vosgiens annexés par l'Empire allemand en 1871 ont été rendus à la France au traité de Versailles de 1919 mais sont restés rattachés au Bas-Rhin.

Blason Blasonnement :
D’argent mantelé de sinople aux trois sapins arrachés de l’un et de l’autre, au chef d’or chargé d’une cotice de gueules surchargée de trois alérions d’argent.
Commentaires : Le mantelé symbolise le relief des montagnes. Les forêts, symbolisées par les trois sapins, y sont tantôt vertes tantôt blanches, suivant les saisons. Le chef rappelle que la majeure partie du département appartenait au duc de Lorraine.
Vue satellite du département des Vosges.

Le département des Vosges fait partie de la région Grand Est, il est entouré par les départements de la Meuse et de Meurthe-et-Moselle au nord qu'il croise au site des trois bornes, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin à l'est, du Territoire de Belfort et de la Haute-Saône au sud, et de la Haute-Marne à l'ouest.

Le département a la particularité d'être à cheval sur quatre bassins fluviaux :

Le département n'est en adéquation avec son nom que dans sa partie orientale montagneuse. On peut ainsi distinguer deux moitiés disparates de part et d'autre d'Épinal. L'ouest du département, comprenant la Vôge et le Xaintois, est une région de collines avec un couvert de feuillus. L'est, tantôt granitique, tantôt gréseux, est plus élevé et couvert de forêts de résineux. Avec 47 %, le taux de boisement du département se situe à la quatrième place après la Guyane, les Landes et le Var[3]. La partie orientale et montagneuse du département dépasse ce pourcentage moyen.

La partie la plus élevée est incluse dans le parc régional des Ballons.

Senones, petite ville vosgienne typée.

Les Vosges sont une région de moyenne montagne, où la population s'est concentrée le long des vallées. Grâce à un important développement industriel (exploitation forestière et industries dérivées), les villes sont nombreuses, mais de taille assez faible. Seule l'agglomération d'Épinal (préfecture du département) dépasse 100 000 habitants, et la seule autre ville importante est Saint-Dié-des-Vosges avec 19 576 habitants en 2019.

En 2019, le département comptait 364 499 habitants[Note 2], en diminution de 2,86 % par rapport à 2013 (France hors Mayotte : +2,17 %).

Histogramme de l'évolution démographique

La population du département est restée très longtemps stable. La diminution des activités agricoles étant compensée par l'essor industriel, le département passa de 397 987 habitants en 1831 à 433 914 en 1911, progressant lentement mais assez régulièrement. Tombée à 383 684 habitants en 1921, la population se maintiendra ensuite, culminant à 397 957 en 1975. Depuis cette date, la population du département baisse régulièrement du fait notamment de la désindustrialisation.

Communes les plus peuplées

Liste des quinze communes les plus peuplées du département
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Épinal 88160 CA d'Épinal 59,24 32 256 (2019) 544 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Dié-des-Vosges 88413 CA de Saint-Dié-des-Vosges 46,15 19 576 (2019) 424 modifier les donnéesmodifier les données
Capavenir Vosges 88465 CA d'Épinal 28,37 8 634 (2019) 304 modifier les donnéesmodifier les données
Golbey 88209 CA d'Épinal 9,49 8 798 (2019) 927 modifier les donnéesmodifier les données
Gérardmer 88196 CC des Hautes Vosges 54,78 7 807 (2019) 143 modifier les donnéesmodifier les données
Remiremont 88383 CC de la Porte des Vosges Méridionales 18,00 7 691 (2019) 427 modifier les donnéesmodifier les données
Neufchâteau 88321 CC de l'Ouest Vosgien 23,81 6 636 (2019) 279 modifier les donnéesmodifier les données
Raon-l'Étape 88372 CA de Saint-Dié-des-Vosges 23,71 6 205 (2019) 262 modifier les donnéesmodifier les données
Rambervillers 88367 CC de la Région de Rambervillers 20,64 5 096 (2019) 247 modifier les donnéesmodifier les données
Mirecourt 88304 CC de Mirecourt Dompaire 12,12 4 949 (2019) 408 modifier les donnéesmodifier les données
Vittel 88516 CC Terre d'Eau 24,13 4 832 (2019) 200 modifier les donnéesmodifier les données
Charmes 88090 CA d'Épinal 23,49 4 690 (2019) 200 modifier les donnéesmodifier les données
La Bresse 88075 CC des Hautes Vosges 57,94 4 143 (2019) 72 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Nabord 88429 CC de la Porte des Vosges Méridionales 38,50 3 994 (2019) 104 modifier les donnéesmodifier les données
Vagney 88486 CC des Hautes Vosges 24,91 3 911 (2019) 157 modifier les donnéesmodifier les données

Le style des maisons et des fermes anciennes est caractérisé par leurs portes de grange en arrondi[7].

Langue

D'après Abel Hugo, en 1835, il existait entre les habitants des diverses communes du département, des différences notables dans le parler vosgien[8].

Vers 1845, l'accent alsacien dominait dans les contrées qui touchent aux départements du Haut et du Bas-Rhin. Quant à l'accent comtois, il dominait lui aussi dans les contrées qui avoisinent le département de la Haute-Saône[9].

À la même époque, le vieil accent lorrain, ayant survécu aux révolutions politiques, était encore présent dans les villes comme dans les campagnes, trahissant l'origine du Vosgien. Le patois était encore à cette époque l'idiome privilégié des communes rurales[9].

Le département des Vosges abrite plusieurs lieux de culte de diverses religions.

Je Vois la Vie en Vosges[10]

Copyright